vallée du fango

La magnifique vallée du Fango, nommée également Falasorma ou Filosorma, est située en Balagne (au nord-ouest de la Corse), une région fertile souvent appelée « le jardin de la Corse ». La ville la plus proche est un village de bord de mer appelé Galéria tandis que Calvi et sa célèbre citadelle sont accessibles en moins de 45 minutes en voiture.

La vallée est entourée de majestueuses vieilles forêts de chênes avec en toile de fond l’époustouflante ‘Grande Barrière’, la paroi nord du massif de Paglia Orba. Le Fango prend sa source au pied du Capu Tafunatu (2335m) et se jette dans le golfe de Galéria. Il est célèbre pour ses eaux cristallines formant des piscines naturelles idéales pour la baignade.

Avant d’aller visiter la vallée du Fango, le mot qui m’a le plus intrigué dans sa description était Biosphère. Qu’est-ce que cela vous évoque ? Pour moi la magie. Cela me fait penser à un endroit où tout est différent, où les papillons volent avec les faucons et où les lézards jouent à cache-cache avec les mouches. La vallée du Fango est une réserve de biosphère de l’Unesco depuis 1977. Juste pour le mot UNESCO, j’avais envie d’y aller. Bref, la Biosphère n’est autre qu’une zone de la terre qui favorise le développement de la vie.

Présentation de la vallée du Fango

La vallée du Fango est la vallée du fleuve Fango. Près du golfe de Galéria, côte ouest de la Corse, au sud de Calvi, au nord de Porto, tout près de la réserve naturelle de Scandola. De la côte, là où le fleuve Fango se jette dans la mer, vous entrez dans l’arrière-pays, le long du fleuve. La route (D351) longe la rivière sur environ 15 km. Le panorama du sentier fluvial est interrompu par les ponts qui relient une rive à l’autre, et quelques maisons.

Randonnée dans la vallée du Fango

La plus belle randonnée à faire dans la vallée du Fango est celle qui part du Ponte Vecchiu. Pour le rejoindre, il suffit de prendre la route départementale 351 qui monte jusqu’à Manso. Après quelques minutes de route, vous ne pourrez pas manquer ce pont sur votre gauche. Il y a un parking payant quelques mètres plus loin sur la droite. Le petit parking devant le pont est réservé à la clientèle du snack-bar présent ici, mais si vous venez hors saison, il est fermé et vous pourrez donc également vous garer là.

Pour cette randonnée dans la vallée du Fango, il suffit de traverser le pont et de prendre le sentier qui part sur la droite juste après le pont. C’est un sentier qui longe le Fango jusqu’au hameau de Tuarelli. Comptez environ 1H30 de marche, soit 3H aller-retour.

C’est une randonnée vraiment magnifique où vous aurez de superbes vues sur le Fango et ses superbes piscines naturelles. Par moment, le sentier s’en éloigne pour se rapprocher à nouveau un peu plus loin. Par endroit, la roche de porphyre rouge donne au lieu une ambiance magique, qui ne donne qu’une envie : se poser et admirer (ou se baigner).

vallée du fango porphyre rouge

N’hésitez pas à quitter le sentier par endroit pour vous rapprocher de l’eau et des rochers, vous ne serez pas déçu ! C’est une randonnée facile qui monte en douceur. Une fois arrivée à Tuarelli, vous pouvez opter pour redescendre côté route ou reprendre le même chemin : je vous conseille de reprendre le même chemin, la vue est plus belle.

Les piscines naturelles de la vallée du Fango

L’environnement de rochers, de pierres, de piscines et de cascades est magnifique. Les plongées et les toboggans sont les mots d’ordre d’une visite en été. Un vrai plaisir.

1. Les piscines naturelles au départ du Ponte Vecchiu

Votre premier arrêt pour admirer les piscines naturelles de la vallée du Fango (Fangu en corse) est au Ponte Vecchiu, dont je vous ai parlé ci-dessus, ici vous pouvez garer votre véhicule et continuer à pied et rejoindre la piscine naturelle qui vous convient le mieux. Vous trouverez sûrement votre coin de paradis, nous sommes venus au milieu du mois d’août et la foule est un mot inconnu dans ce petit paradis, patrimoine de l’Unesco.

Le première piscine naturelle du Fango se trouve sous le pont, un endroit magnifique. Mais si vous voulez être plus tranquille, prenez le sentier après le pont qui mène à Tuarelli : plus vous vous éloignez du pont, moins il y a de monde. Et croyez-moi, il y a d’autres belles piscines naturelles plus loin. Elles sont parfois un peu plus difficiles d’accès avec une descente plus abrupte, mais cela se fait sans problème si vous aimez crapahuter !

2. Les piscines naturelles de Perticato

Reprenez votre voiture et continuez votre route sur la départementale 351, jusqu’à arriver au pont de Perticato. Il y a quelques places pour se garer juste avant le pont.

Sous le pont, il y a une belle piscine : il suffit de suivre un sentier qui descend vers la rivière. Un endroit agréable pour une pause pique-nique ou pour une baignade.

Près du pont, il y a une piste qui grimpe en suivant un bras de la rivière. Prenez cette piste à pied et marchez 5-10 minutes pour atteindre une autre piscine, beaucoup plus belle. Le sentier pour descendre à cette piscine se trouve près d’un nichoir à oiseaux (il y en a plein dans cette forêt), ce nichoir porte le numéro 75. Le sentier descend de façon très abrupte alors attention aux glissades ! Mais une fois en bas, la récompense est là : un superbe bassin aux eaux claires avec une petite cascade qui s’écoule au fond, le bonheur !

vallée du fango piscine naturelle

 

3. Les piscines naturelles au départ de l’aire de Treccia

Reprenez à nouveau votre route sur la D351 pour vous arrêter encore plus loin sur l’aire de Treccia qui se trouvera sur votre gauche. De ce parking, rejoignez la rivière et partez sur la droite pour l’explorer. Ici, la roche est différente mais tout aussi magnifique.

Vous trouverez également quelques belles piscines naturelles entre ces rochers étonnants. L’eau est presque d’un vert émeraude, un lieu idéal pour faire quelques photographies.

Lorsque vous avez fini votre exploration des lieux, éloignez-vous un peu de la rivière pour revenir par le sentier en forêt : la yeuseraie du Fango, une forêt de chêne vert unique en méditerranée. Sur les 4352 hectares, seuls 1592 sont boisés de chênes verts en majorité (1362 hectares), mais aussi de pins laricio (176 hectares) et de pins maritimes.

4. Les piscines naturelles de Manso

Vous pouvez pousser votre exploration du Fango en poussant votre route jusqu’à Manso, au bout du village, il y a un pont. Vous pouvez vous garer juste après le pont, il y a un chemin sur le droite avec de la place pour les véhicules. Vous serez juste à côté de la rivière où se trouve de gros rochers et quelques petites cascades. Un endroit plein de charme, mais pas autant que les premières piscines dont je vous ai parlées ci-dessus.

Faire du canyoning dans la rivière Fango

Si vous souhaitez explorer le Fango de manière différente, je vous conseille une sortie canyoning : avec une alternance de sauts, de nage, de marche et de toboggans dans les piscines naturelles du Fango, le canyoning dans la rivière Fango est accessible dès 8 ans.

Canyoning Fango 

Cette descente est surtout orientée vers les sauts, il y en a pas moins d’une douzaine de 1 mètre a 8 mètres de hauteur, mais ils sont tous facultatifs. Ainsi, les enfants autant que les parents ou les sportifs s’y retrouvent ! À l’aide de conseils précis sur la technique du saut, cela permet d’atteindre voire de dépasser ses limites sans se sentir contraint, le plaisir et la sécurité avant tout. Vous pouvez en savoir plus sur www.canyoningbalagne.fr.

D’AUTRES ARTICLES A DECOUVRIR EGALEMENT :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici