chapelle sainte restitude

Chapelle Sainte Restitude à Calenzana : un lieu chargé d’histoire

Aux portes de Calenzana se trouve une petite chapelle dédiée à Sainte Restitude, vierge décapitée près du port de Calvi (au lieu-dit Mariana) le 21 mai de l’an 304 et dont le sarcophage en marbre de Carrare a été retrouvé en 1951 derrière l’autel de la chapelle Sainte-Restitude. Sainte Restitude fait l’objet d’un culte très enthousiaste.

sainte restitude corse

Situé entre Calvi et l’île Rousse, en Balagne, à une dizaine de kilomètres à l’intérieur des terres, adossé au massif du Monte Grosso qui culmine à près de 2000 mètres d’altitude, Calenzana est un village corse authentique. Il est très connu des marcheurs car c’est de là que part le GR20, un sentier aérien de grande randonnée qui traverse la Corse du nord au sud en suivant les lignes de crête. Il est aussi connu en Balagne pour être le lieu de sépulture de Sainte Restitude, première martyre chrétienne de Corse. Restitude s’écrit aussi Restitute en français, Restituta en latin et Ristituta ou Restituta en corse.

Histoire de la chapelle Sainte Restitude

Cette chapelle, entourée d’oliviers centenaires, a été église pievane, paroissiale, lorsque Calenzana n’était qu’un des six hameaux qui constituaient la pieve d’Olmia. L’enclos de la chapelle actuelle a été le cimetière païen puis chrétien d’Olmia, mais aussi de Calenzana jusqu’en 1837. L’édifice a subi de nombreuses transformations : il y eut d’abord une église romane (11ème, 12ème siècles), transformée par l’adjonction au 14ème siècle de deux chapelles latérales, agrandie au 16ème siècle par la grande nef et enfin prolongée au 18ème par une abside octogonale à tambour sur pendentif.

eglise sainte restitude

En 1949, arrive à Calenzana un nouveau curé, le Père José Alberti. Né en 1911 à Moncale, un village voisin de Calenzana, c’est un enfant qui revient au pays. Persuadé que le martyre de Restitude et de ses compagnons avait bien eu lieu ici comme le disait la tradition, c’est lui qui a lancé les fouilles de 1951 qui ont mis à jour l’autel roman, les fresques qui ornent le cénotaphe placé derrière l’autel, et le sarcophage contenant les reliques. La crypte a été aménagée pour mettre en valeur le sarcophage.

sarcophage sainte restitude

À Calenzana, une tradition orale très ancienne racontait qu’une jeune fille romaine, nommée Restitude, avait été martyrisée avec cinq autres chrétiens en 304 sur ordre de l’empereur Dioclétien au lieu-dit Olmia. Beaucoup pensaient que ce n’était qu’une légende. Mais José Alberti était convaincu que cette tradition orale millénaire reposait sur des faits réels. Par un patient travail de recherche, à partir d’un manuscrit du 12ème siècle retrouvé à la bibliothèque du Vatican, il a reconstitué l’enchainement probable des évènements qui ont conduit au martyre de Restitude et de ses cinq compagnons. Il lui manquait cependant une preuve matérielle confirmant la véracité de ce récit. Le manuscrit du 12ème siècle précisait que les ossements de ces premiers martyrs chrétiens de Corse auraient été placés dans un sarcophage neuf en marbre, or ce sarcophage était introuvable !

martyrs de sainte restitude

Au début de l’année 1951, contre l’avis de l’agence des bâtiments historiques de Bastia, il décide d’entamer des travaux de rénovation dans la chapelle. Aidé de quelques personnes, il supprima le mur séparant l’abside de la nef. En quelques jours, le mur de séparation disparait et le cénotaphe est totalement dégagé. À l’endroit où il y a avait le mur, le Père Alberti découvra une fresque presque intacte qui représente la décapitation des martyrs décrite dans le manuscrit du Vatican. Une deuxième incomplète et abimée fresque était également présente sur l’autre pan du cénotaphe avec un personnage qui présente ses deux mains comme pour demander grâce, le Père Bartoli en déduit que c’était Restitude.

fresque sainte restitude

Ils démontèrent ensuite l’autel baroque et découvrirent un autel romain en pierre avec un piètement fait de morceaux de marbre. Le Père Alberti demanda à l’évêque de Corse l’autorisation de creuser sous l’autel afin de trouver le sarcophage. C’est donc avec son autorisation qu’ils commencèrent à creuser. Le 2 mai 1951, trois semaines après le début des fouilles, ils trouvèrent enfin le sarcophage de marbre enfoui à 3 mètres sous l’autel.

Dans les jours suivants, les calenzanais et calenzanaises se mobilisent pour déblayer la fosse et sortir le sarcophage de dessous le cénotaphe, avec leurs bras pour seuls outils. Et c’est seulement le 9 août 1951, soit plus de 3 mois après la découverte du sarcophage, que la commission dite canonique, constituée à la demande de l’évêque, se réunit enfin pour l’ouverture du sarcophage. Il était rempli de terre, terre qui a reçu le sang des martyrs, et sous la terre des ossements. Et après un patient travail de tri et de regroupement des ossements, six corps furent dénombré, dont un ensemble d’os avec une finesse plus grande que les autres : les ossements de Sainte Restitude !

ossements sainte restitude

Il n’y avait cependant aucun crâne, logique car ils avaient eu la tête tranchée et on a promené leurs têtes dans différents endroits pour effrayer les autres chrétiens.

Le 20 mai 1952, dans la chapelle de Sainte Restitude, en présence du Nonce Apostologique, Monseigneur Llosa procède à la reconnaissance solennelle des reliques des martyrs et signe le document qui les authentifie. Ce document se trouve depuis dans le reliquaire sous le coussin sur lequel reposent les ossements. Le sarcophage, quant à lui, se trouve dans la crypte (on y accède via un escalier), sous l’autel de la chapelle.

statue sainte restitude
Statue de Sainte Restitude

Si vous voulez en savoir plus sur le martyre de Restitude et la découverte de son sarcophage, il existe deux BD réalisées par Bernard Houot qui relatent toute l’histoire. Il me semble que vous pouvez les acheter au bureau de tabac à Calenzana. Si vous avez de la chance lors de votre passage à la chapelle Sainte Restitude vous pourriez aussi tomber sur son auteur qui ne manquera pas de vous conter l’histoire de Restitude. Il est souvent présent à la chapelle le week-end en été. C’est un homme passionné et passionnant ! D’ailleurs, toutes les informations présentes ici m’ont été contées par lui. J’ai acheté les deux BD, qui relatent toute l’histoire, et j’ai repris ses écrits pour faire cet article.

BD sainte restitude

La fête de Sainte Restitude

La fête de Sainte Restitude (Fiera di Santa Restituta), fixée depuis l’origine au 21 mai, attire chaque année des milliers de pèlerins et propose différentes animations (concours de boules, démonstrations sportives, ateliers culinaires, dégustations, chants corses et concerts) et la statue de Sainte Restitude est sortie de la chapelle pour faire le tour du village en procession ! Voici l’affiche de la fête de Sainte Restitude de 2019 :

affiche fete de saint restitudesainte restitude statueD’autres photographies prises à la chapelle Sainte Restitude

entrée chapelle sainte restitude chapelle sainte restitude eglise sainte restitude chapelle ste restitude olivier chapelle sainte restitude vieil olivier olivier centenaire sainte restitude calenzana sainte restitude corse interieur chapelle sainte restitude

Ajouter un commentaire