bains de guitera

Les bains de Guitera se trouvent à quelques kilomètres de Palneca et de Cozzano, sur le territoire de la commune de Guitera-les-Bains en Corse du sud, en bordure du Tàravo.

Fréquentées de tout temps, les eaux sulfurées des Bagni di Vutera passent pour être une des meilleures sources thermales corses. La source principale aurait un débit parmi les plus important de l’Île. Cette eau sulfurée à plus ou moins 42° (selon les habitants) est particulièrement recommandée pour soigner de nombreux maux comme les rhumatismes, les foulures, les douleurs musculaires, les infections des voies respiratoires, les maladies de peau, les maladies oculaires. Les immersions sont toutefois contre-indiquées pour les personnes cardiaques, les femmes enceintes, les diabétiques et les sujets affaiblis.

Comment venir aux bains de Guitera

C’est assez facile à trouver. Il faut simplement venir jusqu’au village de Guitera-les-Bains et se garer non loin de la station essence Total que vous voyez ci-dessous.

station essence guitera

Les bains se trouvent en contrebas de la station, un chemin près de la station permet de descendre et de se rapprocher de l’eau. Vous verrez tout d’abord le petit dôme qui protège la source et le bac pour s’immerger dans l’eau se trouve un peu plus loin.

chemin bains de guitera

Savourer les eaux sulfurées à 42°

Ne vous attendez pas à un super complexe touristique, ici c’est juste un petit bac en béton qui ressemble à un vieux lavoir de 2m50 sur 1m, c’est tout petit. Et il peut y avoir du monde en été, mais comme il est conseillé de ne pas rester plus de 10-15 minutes dans l’eau (de toute façon vous ne pourriez pas c’est bien trop chaud), il suffit d’attendre votre tour pour vous immerger dans les eaux sulfurées de bains de Guitera !

bains de guitera

Hors saison ce sera beaucoup plus calme, nous y sommes allés mi-octobre avec mon mari et nous étions totalement seuls sur les lieux, on a pu prendre notre temps !

Et ce n’est pas facile de plonger son corps en entier dedans, on y va petit à petit car c’est très chaud ! Mais une fois immergé complètement, c’est vraiment très agréable, malgré l’odeur de soufre qui est assez impressionnante, on finit un peu par l’oublier !

source sulfurée corse

En sortant, si vous avez trop chaud, vous pourrez aller vous rafraichir dans les eaux du Tàravo en contrebas et vous serez zen pour toute votre fin de journée.

Un ancien chemin de transhumance

Le chemin de transhumance reliant l’embouchure du Tàravo aux estives du Cuscionu et de Verdi passe à proximité des bains. Son tracé est très ancien, il est déjà en place à l’âge
du Bronze. Il y a 4000 ans. Souvent, ces chemins passent près des principales sources thermales de l’île, car les bergers avaient coutume de « prendre des bains » dans ces eaux aux propriétés curatives. Souffrant souvent de rhumatismes, ils ont été, sans doute, les premiers utilisateurs de ces eaux chaudes.

Au 16ème siècle, l’évêque du Nebbiu, Mgr Giustiniani les évoque, mais il n’y a pas, à son époque, de bâtiments, juste une vasque sans aménagement particulier. Il faut attendre le 18ème, mais surtout le 19ème, pour que les bains prennent un essor réel. Au 19ème siècle, des maisons puis un hôtel sont construits pour accueillir les curistes, surtout des touristes anglais de plus en plus nombreux. Un grand bassin à l’air libre accueille les curistes et les bains ne seront réellement aménagés qu’en 1877.

L’établissement thermal a fini par fermer et est abandonné depuis une vingtaine d’années. Mais un projet nommé I Bagni est en cours pour réhabiliter les lieux… en espérant que cela restera gratuit, car même si les lieux sont un peu délabrés c’est actuellement en accès libre et totalement gratuit (pas sûr que cela le reste après de gros travaux, à voir !).

Booking.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici