PARTAGER
Parc national de Cahuita

La côte caribéenne du Costa Rica est généralement dominée par deux endroits : la jungle amazonienne de Tortuguero au nord et le paradis de plage de Puerto Viejo au sud. Mais en parcourant la côte des Caraïbes, il y a un autre petit coin de paradis : le parc national de Cahuita. À environ une heure au nord de Puerto Viejo, sur la côte méridionale des Caraïbes, c’est un arrêt populaire pour de nombreux voyageurs, mais il n’est pas aussi bondé que d’autres endroits le long de la côte. La plupart des voyageurs visitent le parc national de Cahuita. Il y aussi une ville appelée Cahuita qui est très petite, avec principalement des restaurants et des maisons d’hôtes.

Informations pratiques sur le parc national de Cahuita

  • Heures d’ouverture : le parc est ouvert de 7h à 17h pour le secteur Playa Blanca et de 8h à 16h pour le secteur Puerto Vargas.
  • Site internet : www.cahuita.cr/parque-nacional
  • Prix : le parc est gratuit, mais les dons sont les bienvenus car il est important de soutenir et de contribuer à ce que la nature reste intacte dans cette zone.
  • Comment s’y rendre : vous pouvez prendre un bus de San José ou Puerto Viejo. Les bus coûtent environ 4 USD de San José et 1,25 USD de Puerto Viejo.
  • Où manger : il y a 2 endroits vraiment sympa pour manger en ville. Le Cafe Choco Latte a du pain fraîchement cuit, des petits déjeuners énormes, des sandwichs géniaux… et du café. Le 2ème est un resto bon marché au milieu de la ville appelé Riconita de Sabor : de la super nourriture locale pour seulement 1 ou 2 euros.
  • En raison de la proximité du parc avec le village de Cahuita, les installations et les routes sont bien développées. Kelly Creek, au sud de Cahuita, fournit un point d’accès à ceux qui choisissent d’entrer dans le parc à pied. Vargas Point (Punta Vargas), à l’extrémité sud du parc, est préféré par ceux qui restent à Puerto Viejo ou n’importe où au sud du parc. Les routes accèdent au parc des deux sens.

Parc national Cahuita

Découverte du parc national de Cahuita

Le nom Cahuita provient des termes « Kawe » signifiant « Sangrillo » (arbre local) et « Ta » qui signifie « punta » (bout / extrémité), c’est-à-dire « Punta Sangrillo ». Le parc national de Cahuita est l’habitat de plusieurs zones écologiques, y compris une forêt de marécages, de la forêt tropicale, des forêts littorales et une flore costale. Habitat d’une grande variété de vie marine, certains habitants sous-marins communs sont les oursins, les poissons anges royals, les perroquets bleus, les tortues vertes, les anguilles, les barracudas, les concombres de mer, les crevettes, les homards, les éponges, les raies manta, les rémoras, 3 espèces de requins et les tortues imbriquées. Parmi les nombreux mammifères trouvés sur terre, il y a des paresseux, des opossums, des singes coati, des grenouilles, des pacas, des iguanes, des singes hurleurs, des lézards, des porcs-épics et plusieurs espèces d’oiseaux, y compris les ibis, les hérons, les goélands et les martins-pêcheurs.

lézard cahuita costa rica

Bien que le récif corallien de Cahuita ait été gravement endommagé lors d’un tremblement de terre en 1991, il comprend encore plus de 35 espèces de coraux, y compris le faviidae et le corail corne d’élan, c’est absolument à voir dans la région. Une autre attraction populaire de ce parc est une épave de navire du 18ème siècle qui se trouve à l’embouchure de la rivière Perezoso. Ce parc est idéal car il offre beaucoup de possibilités de camping, avec de nombreuses stations, hôtels et hébergements à proximité.

Parc national de Cahuita

Établi en 1970, le parc national de Cahuita compte 23 290 hectares de couverture marine et 1 102 hectares de terres. Dans ce territoire, il existe un ensemble de systèmes écologiques tels que les récifs coralliens qui, selon leur structure et leur diversité, sont considérés comme les plus développés dans les Caraïbes costaricaines.

Il y a deux entrées au parc national de Cahuita : la station de Rangers de Kelly Creek, située à l’extrémité est de la rue principale de Cahuita, et Puerto Vargas, située près de la base ouest de la péninsule. Une piste de 9 kilomètres suit le périmètre de la péninsule, reliant les deux stations de garde. La randonnée sur ce sentier est une excellente façon d’explorer le parc national de Cahuita au Costa Rica !

La plus belle plage du parc est Playa Blanca, qui s’étend au sud de Kelly Creek. Playa Vargas (ci-dessous), située sur le côté opposé de la péninsule, est également magnifique et habituellement sans foule. Prenez un peu de temps pour vous reposer sur l’une de ces plages du parc, vous ne serez pas déçu, elles sont vraiment très agréables.

playa vargas cahuita

Si vous êtes intéressé par l’observation de la faune, envisagez d’embaucher un guide local pour découvrir les animaux difficiles à repérer. Bien qu’il y ait souvent des gens du coin qui proposent des services de guide à l’entrée, les meilleurs guides sont ceux des hôtels ou des compagnies touristiques locales.

Que faire au parc national de Cahuita

Le parc national de Cahuita est l’endroit idéal pour passer une journée à explorer la beauté naturelle du Costa Rica. Voici les activités les plus populaires à tester :

Randonnée : prenez quelques heures pour explorer les sentiers de la jungle. Il est possible de repérer les paresseux, les singes, les lézards, les oiseaux, les serpents, les caïmans et plus encore. Vous pouvez prendre un guide mais ce n’est pas forcément nécessaire car vous verrez facilement des animaux. Les meilleures heures pour voir des animaux ont tendance à être tôt le matin ou tard dans l’après-midi.

Nage : le parc national de Cahuita a la plus belle plage de la région (Playa Blanca), avec du sable blanc et de nombreux endroits pour nager dans l’océan chaud. Mais faites attention aux drapeaux rouges qui indiquent quels endroits sont sûrs pour nager.

Parc national de Cahuita playa blanca

Snorkeling : le Costa Rica n’a pas une tonne d’endroits géniaux pour faire du snorkeling et de la plongée, mais la zone située juste à côté du parc est considérée comme l’une des meilleures. En fait, le parc national a été créé pour protéger ces récifs ! Malheureusement, un tremblement de terre a provoqué des dégâts, mais les eaux méritent encore d’être explorées. Pendant la saison des pluies, l’eau peut être trouble avec une faible visibilité. Attention : la plongée en apnée (snorkeling) n’y est autorisée qu’avec un guide !

Enregistrer

Enregistrer

PARTAGER