musées à visiter en famille

Au-delà des incontournables Cité des sciences et muséums d’histoire naturelle, de nombreux établissements publics multiplient les ateliers et les animations dédiés aux enfants. Une façon ludique de les inciter, plus tard, à découvrir leurs expositions. D’autres musées, tel celui des Arts forains de Paris, les attirent par la nature même de leurs collections. Certains, enfin, ont recours aux nouvelles technologies pour séduire les plus grands.

 

musées à visiter en famille

 

Musées à visiter en famille

 

 

Virevolter sur des manèges

C’est dans le quartier de Bercy, à Paris, que Jean-Paul Favand, fan de fête foraine et de cabaret, a installé son musée des Arts forains. Antiques manèges de bois, spectacles d’automates, jeux, sons et lumières : dans une ambiance années 1900, reconstituées avec minutie, toutes ces attractions historiques se pratiquent en famille. Attention : le lieu n’est libre d’accès que durant les vacances de Noël. Le reste de l’année, seules les visites guidées sont possibles, mais il suffit de contacter le musée pour réserver sa place au sein d’un groupe déjà constitué.

 

Jouer à Astérix contre César

Au MuséoParc d’Alésia, près d’Alise-Sainte-Reine (Côte d’Or), une troupe de figurants rejoue tous les jours l’affrontement entre Gaulois et Romains. Comment nos ancêtres s’éclairaient-ils et s’habillaient-ils ? Que mangeaient-ils ? Les réponses sont données au cours d’ateliers réservés aux enfants ( de 4 à 12 ans). Les bambins peuvent aussi être pris en charge par une équipe d’animateurs à la ludothèque…

 

Redonner vie à Guignol

Le musée Gadagne à Lyon abrite un pan de l’histoire de la cité natale de Guignol et Gnafron : le musée des Marionnettes du monde. L’exposition de 2000 de ces figurines manipulables est agrémentée de petits films les mettant en scène. Des visites contées (dès 3 ans), basées sur les traditions orales d’Afrique, d’Inde ou de Tchéquie, permettent de voyager en imagination dans cette collection unique en son genre.

 

Pister les fantômes du château

Réouvert en 2007 après 15 ans de travaux, le château des Ducs de Bretagne, édifié en plein centre de Nantes, est redevenu l’un des lieux les plus courus de la ville. Le musée organise une série de visites en forme de jeu de pistes pour les petits : traquer les fantômes, aider Anne de Bretagne à remettre la main sur un cadeau de son père, partir à la recherche des gargouilles, griffons et autres animaux fantastiques…

 

Voler à tire-d’aile

Expliquer, c’est bien. Mettre la main à la pâte, ou plutôt au manche, c’est mieux. C’est ce que propose « Planète Pilote », la nouvelle exposition permanente du musée de l’Air et de l’Espace du Bourget. Entrer dans le cockpit d’un Airbus, charger les bagages dans la soute ou faire le plein, se mettre dans la peau d’un astronaute… Une quarantaine d’activités adaptées aux 6-12 ans qui rêvent de quitter le plancher des vaches.

 

Construire en s’amusant

La Maison de l’architecture et de la ville, à Lille, propose une foule d’activités dédiées aux apprentis bâtisseurs. Des stages classiques pour apprendre à regarder un bâtiment et comprendre sa structure, à l’édification de cabanes, les marmots sont particulièrement gâtés.

 

Mettre les mains dans le cambouis

La Cité de l’automobile de Mulhouse est une sorte de « Louvre des quatre-roues ». Dès l’entrée, une vingtaine de bolides surgissant de la façade donne le ton d’une scénographie à grand spectacle. Un esprit ludique, qu’on retrouve dans les animations prévues pour un public familial : démarrer une Renault à la manivelle, participer à un atelier de réparation ou faire du kart… Pour petits et grands amateurs de vitesse.

 

Tester et expérimenter

Le musée Cap Sciences à vocation scientifique ne ménage pas sa peine pour séduire les petits curieux à Bordeaux : espace d’expérimentation dédié aux 3-6 ans, cours de cuisine moléculaire (dès 8 ans) et même stages d’archéologie (7-12 ans). Avec, peut-être au bout, la découverte d’un squelette de Tricératops ?

 

S’en mettre plein les oreilles

Le MuPop (musée des Musiques populaires de Montluçon) abrite la plus grande collection d’instruments de musique. Mais il y a aussi les affiches, les pochettes de disques et les documents sonores. De la reconstitution d’un local de répétition punk, au mur de 119 pochettes de 33-tours résumant l’histoire de la pop, un endroit idéal pour démontrer à vos ados qu’un musée peut-être bien autre chose qu’un lieu tourné vers un passé lointain…

 

Source : geovoyage mars-avril 2014.

Enregistrer

Booking.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici